Friday, August 12, 2005

Invitation après minuit

Invitation après minuit

Le mur illégal d'apartheid qui entoure la partie nord du camp d'Aida est terminé. Nous pensions et espérions que les soldats de l'occupation n'entreraient plus dans le camp et qu'ils mettraient fin à leur comportement barbare et à leur obstination à venir troubler le calme de nos nuits. Il semble bien qu'il s'agissait d'un espoir sans fondement.
La nuit du 10 au 11 août, à deux heures du matin, plusieurs véhicules de l'armée d'occupation ont envahi le camp d'Aida dans un immense tumulte. Les cris et les hurlements des soldats qui appelaient les gens dans leurs maisons, en frappant aux portes et aux fenêtres des habitants qui dormaient paisiblement, a réduit en pièces et dispersé notre espoir d'une nuit calme. Les cris augmentaient : sortez ! Éteignez la lumière ! Venez ici, allez là-bas ! Face au mur !..
Mon cousin Ibrahim nous a dit avoir entendu du tapage mais il n'a pas vu dans quelle partie du camp cela se passait.
Sa plus jeune fille, Reyan, qui a 5 ans, s'est levée et a été dans la chambre de ses parents... Elle était paniquée et demandait d'où venaient ces bruits et qui en étaient les auteurs. Ibrahim l'a serrée dans ses bras et lui a dit qu'il s'agissait des soldats de l'occupation, qu'elle devait aller dormir.
Elle avait la peur dans les yeux et a demandé : vont-ils entrer chez nous ?
Ibrahim lui a dit : je ne sais pas, va dormir et n'y pense plus.
Une heure après elle s'est endormie, mais pas d'un sommeil d'enfant... Elle avait les larmes sur les joues et la peur dans le coeur...
Une heure plus tard, les véhicules de l'armée d'occupation ont commence à sortir du camp, avec tout le bruit possible, comme s'ils célébraient une victoire inattendue. Ils sont finalement partis, vers quatre heures du matin, après deux heures de vandalisme et d'horreur dans les rues et dans quelques maisons du camp.
Ce qui est vraiment surprenant est que cette nuit-là, ils n'ont arrêté personne. Ils n'ont démoli aucune maison... Ils sont simplement venus pour inviter trois personnes du camp à se rendre à un centre de détention et d'interrogatoire au sud de Bethléem, qui s'appelle Atzion. On leur demande d'aller rencontrer les services de renseignements israéliens.... S'ils n'y vont pas, les soldats reviendront de la même façon une autre nuit, mais cette fois pour les arrêter...
Ils sont si polis, n'est-ce pas ? N'aimeriez-vous pas être invités à une rencontre après minuit avec autant d'honneurs ? Vos voisins en seraient admiratifs, en particulier votre femme et vos enfants si vous êtes marié, ou vos parents, vos frères et soeurs.
Ce matin du 12 août, une fois de plus l'armée d'occupation est entrée dans le camp, à trois heures. Cette fois ils ont arrêté Raed Sharara, un jeune homme de 30 ans. Il est marié et a trois enfants.. Personne ne connaît la raison de cette arrestation...
Et la vie continue...
Si vous trouvez votre vie morose, venez à Aida... La vie reprend son rythme du bon vieux temps.
J'espère que vous allez bien et je vous souhaite un bon repos le jour et un bon sommeil la nuit... J'espère que vos enfants n'entendront rien d'autre que votre ronflement, si vous ronflez...

Friday, July 15, 2005

Les Enfants des Camps et l’Esprit du Retour
par Charlotte KATES
traduit par: JC PONSIN
Al-Rowwad a rencontré un grand enthousiasme pour les quatre premiers spectacles.
jeudi 7 juillet 2005

Pour ceux qui lisent l’anglais : vous trouverez un article dans Al-Awda, voix de la Résistance et de la Libération, mensuel publié par des militants du New Jersey, sur leur site : http://alawda.newjerseysolidarity.org/

Les jeunes acteurs, danseurs et chanteurs du Theatre d’Enfants palestiniens Al-Rowwad ont visité le New Jersey et New York du 17 au 22 juin dans le cadre de leur tournée qui comprend également le Connecticut, le Vermont et Louisville dans le Kentucky. Le centre Al-Rowwad du camp d’Aida a été créé et est dirigé par le Dr Abdelfattah Abu Srour. C’est un centre artistique, culturel et de theatre pour enfants, qui comprend également un centre informatique et une librairie. Abu Srour, membre du Conseil d’administration de BADIL, association pour les Droits des Réfugiés, qui est intervenu a la convention Al-Awda 2004 a New York, a écrit et dirigé "Nous sommes les enfants du camp", la piece qu’ont présentée les enfants au cours de leur tournée.
Al-Rowwad a rencontré un grand enthousiasme pour les quatre premiers spectacles.
En commencant par leur premier, samedi 18 juin, au Passaic Institut technique de Wayne, New Jersey, sponsorisé par les militants de la solidarité du New Jersey pour la Liberation de la Palestine et par la section du New Jersey du Congres Américain Palestinien, les enfants d’al-Rowwad ont ravi et ebloui l’assistance. Le spectacle du samedi soir a attiré principalement la communauté palestinienne et arabe, avec de nombreux enfants. Les spectateurs ont acclamé et applaudi tout au lons du spectacle les images de la résistance et le portrait par les jeunes acteurs du courage palestinien, de sa force et du désir de retour. En établissant un lien entre les Palestiniens en exil aux USA et les réfugiés palestiniens qui vivent en Cisjordanie, le theme du retour et de la libération a été accueilli avec chaleur par la communauté, qui a répondu avec générosité aux appels de fonds pour Al Rowwad qu’a lancés le Dr Abu Srour.
La pièce elle-meme, "Nous sommes les enfants du camp" est une histoire de 75 minutes d’expropriation et de résistance. La piece commence par l’évocation des jeux et de la vie des jeunes acteurs dans leur environnement a Aida, enfants palestiniens en exil forcé de leurs villages. Joué en arabe, la traduction anglaise de la piece est projetée sur un écran a coté des acteurs. Les jeux innocents des enfants palestiniens sont bientot interrompus par une voix-off qui lit la déclaration Balfour. Commence alors le temps de l’exil, les acteurs marchant en cercles au travers les saisons de l’exil, vieux, jeunes et enfants nouveau-nés, jusqu’a leur arrivée au camp de Aida.
Un montage video projette l’histoire de la Nakba et les scenes des Palestiniens chassés de leurs maisons et de leurs terres alternent avec d’autres les montrant résistant a leur expropriation. Pendant le montage video on entend le chant "1948", qui accompagne les images sur l’écran :
"Vous avez vu ce qu’il est arrivé
Le pays est englouti par la destruction
Les tentes recouvrent le pays
Le temps se vengera de l’occupant
Aucun droit ne sera perdu
Aussi longtemps qu’il y aura de la résistance et des gens pour porter la revendication".
Un par un les acteurs viennent énumérer leurs villes et villages de Palestine occupée et font le décompte des colonies, des invasions et des massacres, jusqu’a ce que les 11 acteurs ensemble sur la scene, parlant a l’unisson, rappellent l’histoire de chaque village et renouvellent leur détermination a retourner dans leurs maisons avant de chanter leur histoire :
"Nous sommes les enfants du camp
Nous sommes les fils du refuge
Nous sommes les enfants de l’exil
Nous sommes les amants de la résistance".
Nous suivons les enfants d’Aida dans les histoires de leur vie comme enfants et l’histoire de la Palestine ; les enfants discutent des conditions de vie dans le camp puis ils deviennent la génération de l’Intifada, qui résiste courageusement a l’occupant, manifestant et jetant des pierres jusqu’a ce qu’en majorité ils tombent en martyrs. Cependant quelques uns survivent et aident les autres a se lever et se dresser une fois de plus. Ils parlent de leur engagement et des liens avec la terre de Palestine, qui n’ont pas été brisés par l’exil, l’oppression ou la mort.
Un autre montage video met l’accent sur des scenes de l’Intifada et de la résistance se termine avec un drapeau palestinien dressé, l’image d’une clé et, en anglais et en arabe les mots "Nous retournerons".
Les enfants d’Al Rowwad jettent ensuite un regard critique et plein d’humour sur les nouvelles, en intercalant des titres de supposées avancées dans le "processus de paix", avec des histoires su l’occupation et des promotions de produits, comme Coca Cola et des revendications pour des nouvelles qui diraient la vérité sur leurs vies.
Une de ces vérités est décrite par la scene qui suit, représentant les acteurs qui font la queue devant un checkpoint dirigé par des gardes sadiques qui volent les lunettes d’une femme, battent un homme qui tentait de franchir le checkpoint et humilient les autres, jusqu’a ce leurs pratiques causent la mort d’un bébé palestinien, né sur le checkpoint apres que les gardes aient refusé de laisser passer sa mere et son pere.
Quatre femmes arrivent alors, parlant comme les soeurs, les femmes, les filles et les meres de prisonniers, exilés, martyrs et combattants et déclrent "La salam" (pas de paix) tant qu’il n’y aura pas de justice pour les réfugiés, les prisonniers et les martyrs. Elles représentent la force et le courage des femmes palestiniennes ;
Le jeu atteint son apogée avec la puissante scene de dabkeh, dansée par tous sur un chant qui célebre la lutte ininterrompue pour le retour :
"Le corbeau vole, le corbeau vole
Ils ont apporté la destruction dans notre pays
Ouvrez la fenetre, enlevez la porte
L’Etat d’injustice est un mirage
La perdrix vole, la perdrix vole
Chantons le traditionnel zajal de mon pays
Chaque prisonnier, chaque exilé
Reviendra immédiatement chez lui ."
La représentation se termine par un commentaire satirique du soi-disant "processus de paix", qui met en évidence le contraste entre les promesses de paix et la réalité de l’occupation continue.
Les acteurs d’Al Rowwad reviennent alors a leur vie d’enfants palestiniens, qui jouent, qui vivent et se battent pour le retour. Le spectacle se termine sur une belle debkeh des acteurs qui dansent en habits traditionnels pendant qu’une jeune femme, au centre, brandit un drapeau palestinien.
La chaleureuse réception du spectacle d’Al Rowwad a continué le lundi soir, 20 juin, au Barrow Street Theater dans Greewich village a New York, ou les amateurs de theatre l’ont applaudi et ont soutenu généreusement les collectes pour Al-Rowwad. La soirée suivante, mardi 21 juin, a rempli la salle au Theatre Martin E. Segal-City University of New York, avant leur spectacle final, le mercredi 22 juin, sponsorisé par Al-Awda New York, a L’Ecole Al-Noor de Brooklyn. Le spectacle du soir a recu, dans l’auditorium de l’école islamique, l’accueil d’une foule enthousiaste qui a contribué généreusement a la collecte d’Al Rowwad pour la construction du nouveau centre dans le camp d’Aida. ...

Le succès continuera certainement dans le Connecticut, le Vermont et le Kentucky et des projets pour le retour auw USA de la troupe l’été prochain sont déja en cours.

Note du traducteur : pas question : ils reviennent en France en 2006 !!!

Monday, July 04, 2005

Tournee aux USA 17 Juin - 4 Juillet

Alrowwad poursuit sa tournee triomphale aux USA. Nous avons presente notre spectacle aux etats: New Jersy (1 representations) le 18 Juin, New York (3 representations) jusqu'au 23 Juin, Connecticut (de 23 au 28 Juin) (3 representations a Canan et Hartford) et un spectalce de dance au Grove Festival (la mairie de Canan-Falls Village, a remis a la troupe d'Alrowwad un certificat de Citoyens d'Honneur dans la ville).
Le 28 Juin nous sommes alles a Vemont Burlington au nous avons fait une Representation le 30 juin, et une autre a Montpelier le 1er Juillet. Le 2 et 3 Juillet nous sommes alle a "Bread and Puppet" theatre, ou nous avons participe comme acteur dans leur spectacle " National Lubber Land" et puis le 3 Jullet apres midi, nous avons presente notre piece et spectacle de dance.
Ces rencontre ont ete extraordinaire pour les enfants avec cette troupe militante et qui avons beaucoup de Sympathie pour nous, et qui nous tellement applaudie et ou les enfants ont vraiment apprecier la qualite de travail et la simplicite de vie...
Nous sommes arrive aujourd'hui a Louisville Kentucky ou il y avait un foule qui nous attendait a l'airport comme vous l'avez fait a Paris lors de notre arrivee en 2003, avec une equipe de tele et des camera partout.
Nous allons represente la piece de theatre, un spectalce de Dance et puis le spectacle de marionnette... ensuite il est attendu aussi que la mairie de Louisville nous offre un certificat de Citoyens d'Honneur de la ville...

L'organization ici a ete magnifique et le groupe est remarquable...
On a eu quelques miniscule voies de protestation sur la piece, mais majorite ecrasante etait avec nous et avait de mal a nous laisse partir comme nous avions aussi becaoup d'amour pour eux... comme pendant notre tournee en France...

Enfin, Beaucoup de gens veulent entendre et voir...
Nous repartirons le 10 Juillet pour Amman...

Sunday, May 22, 2005

Conférence à Londre

Conférence à Londre
Dr. Abdelfattah Abu-Srour, le directeur du Centre Alrowwad a été invité par Al-Awda - la Coalition au Droit de Retourà Londre au Royaume Unis, à un Evénement/ Conférence pour commémorer la 57ème année de An-Nakba. Dans cet evenement qui a été co-organisé et qui a eu lieu à l'Université de Londre-SOAS, 2 films ont été projétés et puis des interventions par Dr. Abdelfattah Abu-Srour, Dr. Nur Masalha, Dr. Azm Bishara and Dr. Mahmoud Issa.
Le directeur du Centre Alrowwad, pendant son séjour (Mai 13 au 18) a visité de membre de Conseil d'administration de Hoping Foundation: Bella Freud à Londre, et Dr. Karma Nabulsi en Oxford, ainsi que la Fondation Qattan à Londre.

Thursday, May 05, 2005

Tournée Alrowwad aux USA de 17 Juin au 10 Juillet 2005

New York
Vendredi, 17 Juin
Arrivée à New York City. (New York schedule will be coming soon. Thank you New York!)

Saturday, June 18
12 noon - Sally (van) and Shannon (car) drive the group to lunch at an Arabic restaurant near DUMBO (generously paid for by Maysoon Zaid), Brooklyn with the Palestine National Theater group (6 men group who are only here in the US until Saturday night!)
1:30-2 pm - Sally and Shannon drive the group out to Wayne
6 pm - Performance in Wayne, New Jersey. PM - Meal afterward at Arabic restaurant in Wayne (right?)

Sunday, June 19
Morning till 4 pm - Sally and Shannon drive the group to Coney Island!! Swimming at the beach and 12-4pm tickets for unlimited rides at Astroland Amusement Park (Asia- we need to order these soon, right?) Lunch at Nathan's Hotdogs (kosher!)
5:00 pm - Sally and Shannon drive group to midtown. Sally returns van to rental place.
6:30 pm - group attends 7 pm performance of "Sweet Charity" on Broadway and meet Denis O'hare on stage after the show. Light meal afterwards.

Monday, June 20
Morning and early afternoon- Group to take Staten Island ferry past the Statute of Liberty. Then a walk up the west side of manhattan from Battery Park through all of the new "lower westside parks".
2:30 pm - Lunch at Henry and Kathleen Chalfant's home in the West Village (donated!) - Denis O'Hare (from Sweet Charity) should also be at this lunch too!
7:30 pm - Barrow Street Theater performance

Tuesday, June 21
Mid-afternoon: Go up to the 86th floor viewing station of the Empire State Building.
7 pm - Performance at the Martin E. Segal Theater (based in the CUNY Graduate Center on 34th St and 5th Ave)

Wednesday, June 22
2:30-5:30 - Nibras Arab-American Theater Company hosts a theater workshop for the children at the Al-Noor School in Brooklyn - light snack provided
7 pm - Performance at the Al-Noor School and dinner afterwards in Brooklyn.

Thursday, June 23
12 noon - Grand Central Station - group takes 12 noon train off to Connecticut!

Connecticut:

Jeudi, 23 Juin
Leave New York City for Falls Village, Connecticut. Al-Rowwad troupe arrives in Falls Village – Bob McLean will transport them here. Troupe will have dinner at Gail's house, hang out, maybe tour around the area in the evening. Possible newspaper interview for the next day’s paper to also advertise the performance.

Vendredi, 24 Juin
Rehearsal at the high school some time during the day. Performance of ``We Are the Children of the Camp” at the high school at 8 p.m.

Samedi, 25 Juin
Sound check at the Town Grove in Lakeville at 3 p.m. Dabka performance at the Grove Festival for approximately 50 minutes beginning at 5:30 p.m. Spend the rest of the evening at the festival.

Dimanche,26 Juin
Drive to Charter Oak Center in Hartford (about one hour away) to arrive by 11:30 to rehearse for 2:30 p.m. performance of ``We Are the Children of the Camp.” Return to Falls Village for the evening.

Lundi, 27Juin
Free day – depending on the weather: Sleep late, go to the lake to swim/canoe/kayak, go for a hike on the Appalachian Trail, go shopping, go to the movies, have a picnic, other – maybe all of the above!

Vermont
Mardi, 28 Juin
The troupe leaves for Vermont. We will either drive the troupe to Vermont or to Albany, NY where they will take a bus to Vermont.Burlington, VermontTuesday, June 27: Arrival from Connecticut. Pot luck at Nancy Farrell's. If it's warm, we take potluck to North Beach

Mercredi, 29 Juin
Bike to organic farm. Pick strawberries. Soccer game with pen-pals from Lawrence Barnes school. Swim. Rainy day: Science Museum. Evening: bike to cookout at the Donaths, from Sister Cities: Burlington-Bethlehem-Arad.

Jeudi, 30 Juin
Gentle morning, laundry, showers. Afternoon: Lunch on Church Street, buying presents for families and those who couldn't come. Tour Peace and Justice Center. Interview with press. 4:30 rehearsal at City Hall. Contois Auditorium Performance 7:00 p.m. After theater: pizza in the park.

Friday, 1 Juillet
Visit Ben and Jerry's ice cream factory in Waterbury. Possible: slide in Stow and/or swim in waterfalls. Picnic hosted by Women in Black and Wilpf in Montpelier.6:00 performance Trinity Methodist Church. Snacks and drive to Wheeler Mountain farm in Hardwick

Samedi, 2 Juillet
Breakfast at the farm. All day with Peter Schumann's famous puppets. Break for picnic and swim. Evening: return to Wheelock farmSunday, July 3: Performance with Bread and Puppet Circus, Glover, Vermont, 3:00 p.m. Return to Burlington

Louisville, Kentucky
Lundi, 4 Juillet
Flight to Louisville, Kentucky. Arrival by 5pm.Louisville, KentuckyMonday, July 4: Airport Welcome by Louisville Friends of Al-Rowwad with media invited. Community Welcome Dinner hosted by the nationally renowned River City Drum Corps' Ed White and Zambia Nkrumah at their center. Meal by Ramsi's Restaurant. Stay at Urban Spirit, an antipoverty community center hosting the housing and all breakfasts for the Louisville visit.

Mardi, 5 Juillet
Morning and afternoon join local children from Bosnia, Haiti, Cuba and others lands participating in the Summer Program hosted by Americana Community Center. Opportunity for performance of dance. Lunch at Americana. Opportunity for Al-Rowwad teachers and Friends of Al-Rowwad to dialogue while children have playtime at the Americana Center.

Mercredi, 6 Juillet
All day drum workshop and puppet workshop with local children at West Broadway United Methodist Church. Facilitated by River City Drum Corps, Squallis Puppeteers and other community puppeteers. Lunch by the justice community of West Broadway United Methodist Church. Drumming/puppet/dance performance in Shawnee/Chickasaw Park and picnic dinner.

Thursday, 7 Juillet
Morning and early afternoon time to visit around Louisville. To University of Louisville's Thrust Theater for rehearsal for evening performance. Return to Urban Spirit to rest, clean up and have a snack. Performance of "We are the Children of the Camp" at the University of Louisville Thrust Theater at 7pm. Reception with audience after performance.

Vendredi, 8 Juillet
"Master Class" in theater skills with Stage One Children's Theater and tour of the Kentucky Center for the Arts. Lunch provided by Stage One. Return to Urban Spirit to rest up and prepare for evening performance. Community Festival at Urban Spirit featuring local artists and Al-Rowwad dance performance

Samedi, 9 Juillet
All day play day with local youth invited. Travel to Moncada Farms, about 30 minutes from Urban Spirit. Visit Henry's Ark animal zoo to play with and feed the animals (goats and camels and buffalo, etc.)Swimming and volleyball and other games around the swimming pool and picnic for lunch and for dinner.

Dimanche, 10 Juillet
Départ pour New York et vol retour pour Amman dans la même journée.

Wednesday, May 04, 2005

Rapport Annuel 2004


Rapport Annuel

2004

Preparé par Abdelfattah AbuSrour


Contenu
1. Vision et buts du Centre Alrowwad
2. Structure Administrative du Centre Alrowwad
2.1. Conseil d'administration
2.2. Assemblée Générale
2.3. Volontaires
2.3.1. Volontaires Locaux
2.3.2. Volontaires Internationaux
2.4. Les Amis du Théâtre Alrowwad
3. Le Climat Politique et Social
4. Rapport Administratif
4.1. Unités d’Activités
4.2.Partenaires Locaux
4.3. Partenaires Internationaux
4.4. Services pour Hôtes, Visiteurs et Volontaires
4.5. Travail Médiatique et Participations internationales
4.6. Evaluation Générale
4.7. Remerciements


Alrowwad est un centre culturel et de formation théâtrale qui a été fondé en 1998. Il est enregistré en vertu de la loi Numéro 1 pour les sociétés charitables et les associations non gouvernementales, pour l’année 2000, par le ministère de l’Intérieur de l’Autorité Nationale Palestinienne, sous la licence numéro BL-360-CU.

1. Vision and aims of Alrowwad Center

Al-Rowwad est un centre indépendant, dynamique et communautaire, qui favorise le développement d’une enfance saine en matière de comportement, de connaissances, de concepts et de pratiques.

Mandat :
Al-Rowwad cible l’ensemble de la communauté de Bethléem, tout en se concentrant sur la collectivité locale du camp d’Aïda. Le Centre doit avoir pleinement la capacité de mobiliser des ressources humaines, techniques et financières pour susciter un changement dynamique et efficace dans la collectivité ciblée.

Objectifs de développement :
1. Donner toute latitude aux enfants pour et améliorer et maîtriser la confiance en soi, l’art de s’exprimer, l’ouverture d’esprit et le sentiment d’appartenance grâce à de la formation et à des campagnes de sensibilisation.
2. Renforcer la communauté locale en l’initiant aux technologies de l’information et de la communication, à l’alphabétisation, et conserver les connaissances indigènes de la tradition et de l’héritage culturel.
3. Construire les capacités institutionnelles et humaines d’Al-Rowwad.

Objectifs Spécifiques :
1. Fonder une troupe théâtrale qui s’efforce d’apporter un changement progressif dans la société, et qui permet aux enfants de faire face aux situations découlant du stress et de l’emprisonnement.
2. Offrir des cours de formation spécialisés et personnalisés pour améliorer l’aptitude des enfants à gérer le changement.
3. Favoriser la prise de conscience de la collectivité par l’intermédiaire des enfants en recourant à divers outils comme le théâtre, la danse, les marionnettes, l’art, l’animation, etc.
4. Effectuer une évaluation des besoins de la collectivité pour répondre aux priorités dans le cadre du mandat du Centre.
5. Équiper le centre en technologie de l’information et de la communication afin de renforcer la constitution de réseaux et l’échange d’information.
6. Mettre sur pied une structure organisationnelle efficace, comportant des règles et règlements clairs, ainsi qu’un mandat clair pour le personnel bénévole et qualifié
Résultats escomptés :
1. Amélioration de l’art de s’exprimer, de la confiance en soi et des connaissances;
2. Renforcement du sentiment d’appartenance et de la croyance en un avenir meilleur;
3. Renforcement de la constitution de réseaux et des échanges culturels;
4. Instauration d’une institution durable dotée d’un personnel qualifié et expérimenté
Ressources nécessaires :
Al-Rowwad s’efforcera de trouver des donateurs et/ou d’instaurer des partenariats avec des institutions locales et internationales.

Contraintes :
Manque de financement et situation politique explosive

2. Structure Administrative du Centre Alrowwad
1. Conseil d'administration
Le conseil d’administration est composé de 7 personnes qui sont le comité fondateur et les volontaires dans le centre :
1. Dr. Abdelfattah Abusrour
2. Anwar Addibs
3. Adnan Hamdan
4. Ibrahim Abusrour
5. Adnan Alajarma
6. Samir Odeh
7. Bassam Abuaker

Les élections pour le Conseil d’administration sont prévu pour le 29 Avril 2005.

2.2. Assemblée Générale
Le conseil d’administration a décidé de présenter des formulaires d’inscription dans l’assemblée générale pour l’année 2005 aux les parents des enfants et d’autres volontaires actifs dans les domaines artistiques et culturels.

2.3. Volontaires
2.3.1. Volontaires Locaux
1. Dr. Abdelfattah Abusrour: Ecriture et mise en scène, filmer et montage vidéo, films d’animation, Entraînement au théâtre, Directeur Général (Exécutif et artistique)
2. Anwar Addibs: drawing, puppets, sound technician, and activities follow-up (a résigné du conseil d’administration, mais il est resté comme volontaire)
3. Azhar Abusrour: Entraînement à la danse folklorique de Dabka
4. Issa Abusrour et Mohammad Awwad: Entraînement au théâtre
5. Issa Abusrour et Mohammad Awwad: Entraînement au théâtre
6. Raed Tailakh: Computer training
7. Ruba Abusrour: Santé et soins dentaire
8. Adnan Hamdan: Administration
9. Ibrahim Abusrour: Administration, comité de finance
10. Adnan Alajarma: Administration, comité de finance
11. Samir Odeh: Administration, comité de finance
12. Ishaq Odetallah: Administration (a résigné à cause de son travail)
13. Wisam Abusrour : Aide Technique
14. Nahil Albarbari : Les activités féminines
15. Mohammad H Abusrour : Entraînement à la danse de Dabka

2.3.2. Volontaires Internationaux
1. France
1.1. JC Fouché, M. Galbi et S. Fourest : Ateliers Vidéo
1.2. Nadège: Formation d’animateurs
1.3. Frédéric: Céramiques
1.4. Saliha Boustar: Cours de Français
1.5. Rohi Ayadi: association A. Dreams
1.6. L’Association Alkamandjati : Musique
2. Egypte:
2.1. Samira Alkassim, l’Université Americaine au Caire
3. La Suisse:
3.1. Marie-Anne: Cours d’Anglais et de Français
4. USA:
4.1. Artists against the Occupation: Marionettes et ateliers d’art
4.2. Sharon et Lorena: Marionnettes et cours d’Anglais
4.3. Dr. R. Barakat- Ateliers de Premiers soins, et cours d’Anglais
5. Italie:
5.1. Michele : Musique, Violon
5.2. Claudia : Musique, Violon



2.4. Les Amis du Théâtre Alrowwad
Alrowwad a travaillé pour fortifier ses relations avec la Société des Amis du Théâtre Alrowwad (SATAR) en France. Le directeur du Centre, Dr. Abdelfattah Abusrour a été élu comme Vice président de SATAR. Alrowwad a travaillé aussi sur la création d’une Société des Amis aux USA, où des Célèbres écrivains du Théâtre ont accepté d’être dans le Conseil d’Administration, comme Tony Kushner et Naomi Wallace. D’autres ami(e)s d’Alrowwad au niveau individuel ou organisation, au niveau local ou international, ont contribué à aider et conseiller Alrowwad.

3. Le Climat Général
Le seul Siège principal du centre Alrowwad est situé au camp de réfugiés Aida. Le centre est composé de deux salles, de 16 mètres carrés chacune, et un petit bureau. La première salle est utilisé comme un centre informatique, une bibliotèque modeste et une salle pour les différents ateliers pédagogiques et d’enseignement aussi bien qu’une salle de réunions. La seconde salle est complètement vide, et elle est essentiellement utilisée pour les ateliers artistiques, et l’entraînement à la dance et au théâtre.
Le camp Aida a été établi après la guerre de 1948, et la déportation des Palestiniens de leurs propres terres, villes et village. Actuellement, le camp a une population de 4,500 habitants, qui sont originaire de 35 villages différents, démolis par les forces zionists. Environs 66% de la population ont moins de 18 ans, et 45% ont moins de 15 ans. Le camp est dépourvu d’espace et de terrains de jeux. Les ruelles étroites du camps sont les seules endroits d’expression pour les habitants de camp.
Le camp a actuellement un Centre de jeunesse qui a été renouvelé, et une Centre de Femmes ; il y a aussi deux autres centres culturels et une centre culturel et formation théâtral (Alrowwad). Le camp a aussi deux écoles supervisés par l’UNRWA.
L’emplacement de camp Aida est spécial pour plusieurs raisons : Il est prèsque une zone de frontière située au nord de bethléem et au sud d’Alquds-Jérusalem.
Aida est dominé par la colonie Israélienne Gilo côté Nord-Ouest, et le camp militaire Israélien dans la Mosqué de Bilal Ibn Rabah (appelé aussi le Tombeau de Rachel) , ainsi que le point de contrôle militaire entre bethléem et Alquds.
Depuis Avril 2002, durant la longue invasion de Bethléem, les forces d’occupation militaires Israéliennes ont commencé à creuser les fondations du mur de séparation tout au long du côté nord du camp sur des terres appartenant à l’église Armenienne, aussi bien que sur des propriéts privées des citoyens Palestiniens au Nord-Ouest et à l’Ouest du camp.
A cause de son emblacement, et de la construction illégale du mur de séparation raciste, le camp a été isolé du peu d’espaces verts et des endroits où les enfants pouvaient s’échapper pour jouer. Les soldats de l’occupation ne manquaient point d’occasion pour entrer dans le camp et provoquer les enfants et les habitants du camp par leur seule présence illégale et leurs pratiques scandaleuses, tirant des bombes de gas lacrymogène et des balles en caoutchouc ou des balles réelles. Plusieurs enfants et adults (hommes et femmes) ont été massacré même dans leurs propres maisons. Le camp a vécu plusieurs incursions et réinvasions depuis 2001 jusqu’au ces jours-ci.

Mais ce qui distingue l’année 2004, et les opérations d’arrestations à grande échelle des jeunes et enfants du camp. Depuis Janvier 2004, plus de 130 personnes ont été arrêtés, donc plus de 70% sont des enfants de moins de 18 ans. Beaucoup d’entre eux sont encore en prison, et en train d’attendre leur jugement, même après plus d’un an de détention. La plupart d’entre eux sont accusé de lancer des cailloux sur les soldats Israéliens envahissant dans le camp, ou de « conspirer » contre l’état d’occupation Israélien.

Durant cette année, comme pendant les années précédentes, Alrowwad a joué son rôle majeure en continuant ses activités pédagogiques et formations en langues et aide dans le programme scholaire, et la suivie psychologique ainsi que le programme de la santé et les activités artistiques, visant essentiellement les enfants et les mères et/ou femmes.
Les résponses d’Alrowwad aux besoins de la communauté locale ont été la principale priorité du centre. Alrowwad a travaillé sur la construction des capacités de son équipe et ses animateurs au niveau artistique et pédagogique. Durant cette année aussi, Alrowwad a travaillé pour s’équipper avec des appareils qui l’aideront à continuer ses activités et programmes. Alrowwad a travaillé aussi sur l’élargissement de ses réseaux avec les institutions locales ou internationales.

4. Administrative Report / Rapport Administratif

4.1. Activities units / Unités d’activités

Les activités du centre Alrowwad se sont distinguées cette année par leur diversité et visant de nouveaux groupes, comprenant les instituteurs/Institutrices et professeurs dans les deux écoles du camp. Le tableau suivant illustre les activités du centre durant l’année 2004, et le nombre total des bénéficiares de ses activités.
No. - Date - Activity - Target Group - Animator - # direct Beneficiaries
Video et montage vidéo
1. February: Video Filming and Editing workshops - Animateurs, school teachers; young people- JC Fouché, M. Galbi et S. Fourestier - 19
2. Juin - Video filming - enfants- Samira Alkasim - 25
3. été- automne - Dessins animés - enfants- Alrowwad team - 100 (4 groupes)
4. Juillet - Video filming - enfants- Dr: A. Abusrour - 17
Animators and board members specialized training
5. March - Administration and Institutionalization- Board members- S. Zarzour - 6
6. August- Animators formation - Children and Animators - Nadège - 22
7. October/December - Refugees rights-resolutions 181 and 194 -
- Children and animators In collaboration with Badil Center - 22
Arts workshops
8. June-September: Drawing /painting workshops - Children - Anwar Eddibs - 20
9. August: Ceramics - Children and Animators - Frédéric - 22
10. Summer: Games and Art workshops - Children- Medecin students from USA, Europe and French volunteers - 50
11. October: Art workshops and puppets- Children and Animators -- Artists against occupation: Freda and Deborah - 19
Languages
12.Juin-Août: English language - Children - Dr. R. Barakat - 45
Juilet: Lorena and Sharon Wallace- 45
13. Août au Janvier: English and French - Children and Adults - Marie-Anne - 22
14. Septembre 2004 au Mars 2005: French -Children and adults in Alrowwad, Aida schools, Students Forum - Saliha Boustar - 100 (6 groups)
Ateliers Théâtre
15. Août: Theatre - Children Aida, Azza and Deheisha camps - Art Dreams - 12
Entraînement à l’usage de l’ordinateur
16. été: Computer training - Adults and animators - Raed Tailakh - 24
Health and Psychological workshops
17. July-August: Health care and First Aid - Children - Dr. R. Barakat - 45
18. Summer-Autumn: Dental Health - Children - Dr. R. Abusrour - 27
19. Since Septembre : Music-Violin teaching - Children - Mechele and Claudia - 8
20. Summer: Games and Psychological follow up - Children and mothers -
in collaboration with YMCA, UNRWA, Arab Rehabilitation Center - 140 (8 groups)
Music
21. July: Music workshops - Children - Alkamandjati - 30
External visits
22. Summer: Educational professional visits: to handcrafts professionals, manufacturing plants, hospitals, industrial plants - Children - Animators - 160 (6 visits)
Daily and Weekly Continuous Activities – Activités Permanentes
23. weekly: Video projections - Children - Alrowwad - 15 to 30
24. weekly - Violin classes - Children - Mechele and Claudia - 8
25. Continuous: External shows and plays in Dar Ennadwa; Peace Center; Inad TheatreChildren - Animators - 190 (7 shows)
26. Continuous: Participation in local initiatives and activities organized by other centers, institutions, Ministry of Culture, Ministry of Sports and Youth- Children -Animators - 170
27. Continuous: - Fun days: local excursions to swimming pools and parks in Beit Jala and Beit Sahour - Children and animators - Animators - 190 (6 trips)
28. Continuous: - Theatre and Dabka Dance - Children - Animators - 43
29. Continuous: Computer training - Children - Raed Tailakh - 16/month

Nombre total des bénéficiares de nos activités: 1,596 personnes
4.2.Partenaires Locaux
(Partenaires, Volontaires et Donateurs)
- UNRWA:
- Holy SEE
- PNUD : Programme de Nations Unies pour le Développement
- UNV – Programme de volontaires des Nations Unies
- Le Croissant Rouge Palestinien
- Theatre Day Productions
- Les écoles de l’ONU dans le camp
- Secours Médical
- Le Forum des Etudiants - Bethléem
- Les universités locales: L’Université de Bethléem, L’université Alquds (Abu Dis), L’université ouverte d’Alquds- Bethléem
- Le Centre Badil
- Le comité populaire du camp


4.3. Partenaires Internationaux 2004
Les amis d’Alrowwad – France
Hotel de France – Angers-France
Les amis d’Alrowwad – USA
- Association Interculturelle Carrefour-France
- association A. Dreams- France
- Hoping Foundation
- La Société Alkamandjati
- Le Club UNESCO - France
- Palestinain Children WelfareFund-USA

4.4. Services pour les Délégations, Visiteurs et Volontaires
Durant l’année 2004, le centre Alrowwad a reçu plusieurs délégations, visiteurs et volontaires venant de nombreux pays, comprenant l’Allemagne, Japon, France, Italie, Belgique, Parlement Européen, Angelterre, Etats-Unis, Finlande, et le Canada. Alrowwad avait présenté ses activités, et a expliqué la situation générale au niveau politique et socio-économique, et la particularité du camp Aida pendant la seconde intifada, ainsi qu’après la construction illégale du mur d’Apartheid, limitant les côtés Nord et Est du camp, aussi bien que les violation de l’armée d’occupation Israélienne contre le camp et ses habitants.

Quant aux visiteurs ou volontaires qui voulaient rester dans le camp, Alrowwad leur a fournie un endroit pour rester, que ce soit dans le centre ou dans des familles.

4.5. Media et participations internationales
Plusieurs articles et poems de Dr. Abdelfattah Abusrour, le Directeur Général de Centre Alrowwad, qui se concentrent sur la situation générale et les conditions particulières dans le camp.
Dr. Abusrour a aussi participer au « Concert pour la Palestine » à Paris, où il a parlé devant 15,000 persons, et a participé à une série de conférences et rencontres en France. Le points d’interêt de ses interventions concernaient les Résistance Palestinienne Nonviolente, les Droits des Refugiés Palestiniens au Retour dans leurs villages et terres d’origines d’où ils avaient subi un nettoyage éthnique. Il a aussi insisté que la communauté internationale ainsi que les groupes de solidarité prennent en compte que le cas de la Palestine n’est point tout simplement un cas humanitaire, mais un cas d’un peuple de non application de loi internationale, et de non respects des droits et de justice ; c’est le cas de tout un peuple vivant sous une occupation militaire illégale par un état hors la loi, qui ne respecte no résolutions des Nations Unies, ni droits de l’homme et l’enfant.
Dr. Abusrour a visité aussi les USA, pour organiser une tournée théâtrale pour l’été 2005, et il a aussi participé à une série de conférences et rencontres, et à une lecture de poèmes à Berkley-Californie, où il a lu quelques unes de ses poèmes aux côtés d’autres poètes internationaux et Américains.
Dr. Abusrour a participé aussi à une conférence sur le théâtre palestinien avec d’autres Palestiniens de théâtre en Belgique.
Dr. Abusrour a publié un article dans le livre appelé : « Live from Palestine » et dans un magasine Français « Alternative Non-violente ».
Alrowwad avait répondu à des multiples émails cherchant des informations sur les activités et politique de centre, sur la situation politique générale en Palestine ou dans le camp en particulier, sur le théâtre Palestinien ou le travail théâtral d’Alrowwad.

4.6. Evaluation Général
Environ 1,600 personnes ont bénéficié directement des activités d’Alrowwad durant l’année 2004.
Les besoins de la communauté locale étaient les premières priorités de centre Alrowwad. En 2002-2003, Alrowwad a fourni des bourses pour les étudaints à l’université allant de 8000 Euors pendant le premier sémestre pour 15 étudiants, et $16,000 US pour 54 étudiants pour le deuxème sémestre.
Alrowwad a oganisé différents ateliers pédagogiques comprenant l’enseignement de Français, Anglais, l’usage d’ordinateurs pour des enfants et adultes.
Au niveau technique, des ateliers à l’usage des caméscope et le montage des images vidéo pour fournir des atouts à des carrières potentielles. Dix-neuf adultes et 25 enfants ont bénéficiés de ces ateliers. En outre, des ateliers des films d’animations ont été programmés où plus de 100 enfants ont participé.
Alrowwad a coopéré avec d’autres organizations telles que Le centre Arabe de la réhabilitation, le Croissant Rouge palestinien, le YMCA pour des ateliers pédagogiques, éducatifs, suivi psychologique, et droits de l’enfant dans le centre Alrowwad.
Alrowwad travaille incéssament avec le comité populaire dans le camp pour créer des liens avec les istitutions éducatives et les écoles ainsi que les responsables au sein de l’UNRWA pour que leur engagement au niveau de l’éducation soit complet pour une meilleur éduucation et suivie de progrès scholaire des enfants.
Pendants les dernières années, avec l’aide des amis du théâtre Alrowwad, Alrowwad a élargit ses activités pour inclure des projets de création d’emploie pour les femmes (projet de Broderie) aux camps Aida et Beit Jibrin.
Alrowwad avait essayé d’encourager la participation des parents d’enfants dans ses activités pour avoir leur feedback et évaluatation sur le rôle d’Alrowwad. Cependant, la participation a été moins de ce qu’on avait espéré malgré des rencontres assez fréquentes avec les parents d’enfants. Selon certains parents, cette absence est dû à la pauvrété des locaux-(peu d’espace), dans le centre actuel.
La réalization majeure d’Alrowwad pour cette année a été l’achat d’un terrain dans le camp pour construie un Centre propre pour Alrowwad, que nous estimons va avoir un effet bénéfique pour l’engagement d’Alrowwad et les habitants de camp et les régions voisines. Le projet est essentiellement financé par les amis d’Alrowwad.
Le PNUD va supervisé le financement d’un ou deux étages dans le nouveau centre, à traver un projet financé par les Allemands. Le bâtiment comprendra une salle générale pour l’usage de la communauté. Le directeur d’Alrowwad va travailler pour lever des fonds pendants les deux ans à venir pour construire deux autres étages qui comprendrons une bibiothèque, un centre ordianteur, une salle d’exhibition, une clinique, et des studio audio et vidéo.

4.7. Remerciements
Alrowwad aimerait remercier tous ceux qui ont contribué et soutenue Alrowwad financièrement ou moralement. De remerciement special sont adressés à:
Abdallah Allaham, Ziad Shrea, Mounir Qleibo-UNDP, Jean Claude Ponsin-Président des amis du théâtre Alrowwad-France, Elisabeth Dilas, Gilbert Emmanuel, Bernard Bouyer et l’Hôtel de France-Angers, Jean Charles Fouché, Monya Galbi, Sébastien Forestier, Liliane Tucci, Olivia Zémor, Lubna Modieh, Fernande Delaby, Danielle Ouanès, l’Association Interculturelle Carrefour, Les amis du théâtre Alrowwad –France, Les Amis d’Alrowwad-USA spécialement : Nancy Farrell, Carla, Naomi and Sharon Wallace, Sonia De Vries, Kim Ead, Sra Desantis, Hilary Martin, Pat Geier, Gale Courey Toensing, Dr. Marlyn Tadros, Riad Hamad, Dr. Robert McLean, Dr. Robert Lipton, Tony Kushner, Marilyn Robinson, Mark Sherer, Gary Anderson, Dr. Karma Nabulsi, Aisling Byrne, Dr; Samia Mehrez, Amy Mina, Dr. Ian Douglas, Samira ALqassim, Mounir Mansour, Abu Hassan, Wajih Attallah, Ramzi Aburadwan, Alkamandjati, le Centre Badil, La Commission Européene, Fadia Nahhas, Nadia Bandak, Le Centre Culturel Français et le Consulat Général de France à Jérusalem Est, Artistes Contre l’Occupation et tous les volontaires.

Wednesday, March 16, 2005

Activités du Centre Culturel Alrowwad pendant la période de 15 Décembre 2004 au 15 Mars 2005

Activités du Centre Culturel Alrowwad pendant la période de 15 Décembre 2004 au 15 Mars 2005

Preparé par: Ibrahim Abusrour
Edité par: Dr. Abdelfattah Abusrour
Traduit par: Elisabeth Dilas


Décembre 2004
1. Ateliers avec l’équipe d’Alrowwad sur le droit au retour pour les réfugiés palestiniens et les résolutions 181 et 194 des Nations Unies. Le centre Badil a offert 1200 NIS (nouveaux shekels israéliens) pour ce stage.

2. 15 décembre : début d’un atelier de danse pendant 3 mois avec une bénévole française.

Janvier 2005
1. 1er janvier : distribution de cadeaux à 37 enfants du camp d’Aïda au centre Alrowwad, à l’occasion du Nouvel An. Les cadeaux sont des dons de Palestiniens vivant au Chili, du Comité populaire du camp d’Aïda et du centre Alrowwad.

2. 5 janvier : réunion avec l’Association Internationale de Défense des Enfants (DCI) en présence du Dr Abdelfattah Abusrour (directeur d’Alrowwad) et de Ibrahim Abusrour, et des membres de la DCI, le directeur Hisham Khalil et Mohammad Awwad. La réunion avait pour objet la présentation des deux associations et un débat sur une éventuelle future collaboration entre elles.

3. 8 janvier : réunion avec une commissaire aux comptes norvégienne sur les activités des enfants du Centre culturel de Bethléem, Nora Angdal.

4. 6-12 janvier : Poursuite de la collaboration des ateliers de théâtre avec l’association A. Dreams – Rohi Ayadi ; second atelier à Nazareth.

5. 8 janvier : réunion avec la spécialiste en sociologie Mme Nihad Alhanash du Croissant Rouge Palestinien, et la mise en place d’ateliers de formation pour les femmes (les mères) du camp sur la façon de gérer leur famille, les enfants, le stress et les crises (2 heures par semaine).

6. 8 janvier : deux semaines d’atelier de stage de théâtre en français par Maud, une volontaire française.

7. 9 janvier : rencontre avec une délégation italienne menée par un professeur de musique italien, Francisco Safiro. On lui a présenté les activités du centre Alrowwad et on l’a emmenée faire un tour dans le camp. La délégation a observé les effets du mur de séparation sur la vie sociale et économique de la population du camp et la répercussion sur les enfants. Un accord a été pris pour mettre en place un échange de correspondance entre les enfants d’Alrowwad et les enfants d’une école italienne de Rome.

8. 10 janvier : réunion avec le psychanalyste Charlie Zeidan et accord pour organiser des ateliers sur les droits des enfants, pour les enfants âgés de 10-12 ans, deux fois par semaine pendant deux mois au centre Alrowwad.

9. 14 janvier : fête d’au revoir à Marie-Anne, une volontaire suisse qui a enseigné l’anglais et le français à Alrowwad.

10. 14 janvier : fête d’au revoir à Marie-Anne, une volontaire suisse qui a enseigné l’anglais et le français à Alrowwad.

11. 14 janvier : réunion avec 3 volontaires de ‘Unions des Eglises’. Les activités du centre leur ont été présentées et un accord a été pris pour qu’un volontaire enseigne l’anglais deux fois par semaine. On a aussi débattu de l’ouverture d’un réseau de coopération entre Alrowwad et une des écoles de théâtre en Angleterre, et sur un échange culturel avec un des instituts britanniques.

12. 18 janvier : célébration avec les enfants du camp à l’occasion de la Fête de Al-Adha. La célébration comportait de la musique et des spectacles ainsi qu’une distribution de cadeaux par le Comité populaire d’Aïda et le centre Alrowwad.

13. 18 janvier : visite d’ordre médical à l’un des volontaires d’Alrowwad après une opération (Mohammad Awwad)

14. 19 janvier : rencontre avec une délégation américaine de l’Eglise luthérienne, présentation du centre Alrowwad et visite du camp d’Aïda.

15. 23 janvier : visite des Amis d’Alrowwad de France. La délégation a rendu visite à quelques familles de prisonniers pour marquer sa solidarité avec ces familles. Un résumé des dernières activités d’Alrowwad a été présenté ainsi que les futurs plans et les derniers préparatifs à l’achat d’une maison du camp pour Alrowwad, grâce à une large contribution de la part de nos amis français.

16. 24 janvier : visites avec la délégation française à la DCI, au centre Hanzala du camp de Beit Jibrin, à l’église de la Nativité, ainsi qu’une visite au groupe de brodeuses des camps d’Aïda et de Beit Jibrin.

17. 24 janvier : visite du camp et du centre par les 14 membres de l’Eglise luthérienne.

18. 28 janvier : rencontre avec le mouvement DCI et accord pour l’échange d’informations sur les violations par l’armée israélienne des droits humains et des droits des enfants pendant les arrestations, et sur la construction du mur de séparation.

Février 2005
1. 3 février : fête et dîner en l’honneur de deux amis d’Alrowwad, Abdallah Allaham, employé UNDP, qui quitte la pays pour la Jordanie, et Ziad Shreia, pour leur engagement au centre Alrowwad.

2. 4 février : participation par activités, sur invitation avec la DCI au YMCA à Beit Sahour (Champ des Bergers), avec 15 autres institutions de la région de Bethléem… Des sketchs, des ateliers d’art et de peinture étaient inclus.

3. 4 février : 5 enfants accompagnés de Saliha, notre professeur de français, ont assisté à un spectacle de théâtre au Centre culturel français de Jérusalem.

4. 4 février : spectacle de marionnettes à Dar Ennadwa, Bethléem.

5. 8 février : rencontre avec le directeur du bureau du gouverneur à Bethléem, aide pour recruter 2 volontaires pour Alrowwad dans le cadre du programme d’embauche d’urgence, financé par l’Autorité palestinienne.

6. 15 février : rencontre avec les parents des enfants sélectionnés pour la tournée aux USA, en juin et juillet prochains.

7. 16 février : ateliers de formation de décoration de théâtre et de costumes de marionnettes, deux fois par semaine pendant 4 mois, par Anwar et Ruth (volontaires autrichiens.)

8. 18 février : visite par le Centre de conservation de l’héritage du folklore de Bethléem pour débattre des possibilités de coopération entre les deux centres.

9. 20 février : début de stage en psychodrame, financé par la DCI, avec la participation de 4 institutions de Bethléem, y compris Alrowwad.

10. 23 février : Spectacle de musique pour les enfants du camp en collaboration avec l’association Alkamandjâti (le violoniste en arabe) suivi d’un concert à Dar Ennadwa, Bethléem. Nos 8 enfants qui ont commencé à apprendre le violon ont participé à ces concerts.

11. 26 février : rencontre avec le DCO, Bethléem, pour débattre de la possibilité d’obtenir des permis pour aller à Jérusalem à la réunion du consulat américain pour les visas (tournée en Amérique)

12. 27 février : visite du directeur du Conservatoire supérieur de Musique, M Tony Jakaman. On lui a présenté les activités du centre. Un accord a été pris sur l’organisation des ateliers musicaux et des projets communs avec les deux institutions.

13. 28 février : réunion au Consulat américain pour des entrevues de demandes de visas.
Fête d’adieu en l’honneur de Saliha qui est restée 6 mois à Aïda pour enseigner le français aux enfants d’Alrowwad, à l’école de filles et dans d’autres institutions.

Mars 2005
1. Poursuite des cours de français et d’anglais pour les enfants et les jeunes du camp d’Aïda ainsi qu’à l’école primaire de filles d’Aïda pour 6 mois (début septembre 2004 – fin mars 2005)

2. 5 – 8 mars : derniers préparatifs à l’achat de la maison d’Aïda pour le nouveau centre, et ouverture d’un compte d’électricité et d’eau.

3. 4 mars : début de stage de musique au Conservatoire de Bethléem, une fois par semaine pendant 4 mois.

4. 6 mars : réunion avec les ingénieurs UNDP à Bethléem. Remise des plans de construction pour le nouveau centre que nous espérons être partiellement financé (1 ou 2 étages) par l’UNDP à travers le projet allemand KFW.

5. 9 mars : réception de 14 visiteurs allemands de l’Eglise luthérienne, visite du camp ainsi que du centre Alrowwad, et présentation des activités du centre et de la vie du camp malgré les violations de l’armée israélienne et le mur de séparation.

6. 10 mars : visite de l’école primaire d’Aïda et distribution des lettres d’enfants américains de Burlington, dans le cadre du programme d’échange de correspondance avec Burlington, sur l’initiative de Joe Metz et le suivi par Alrowwad.

7. 12 mars : participation à l’inauguration du nouveau bâtiment du Conservatoire supérieur de Musique de Bethléem.

8. 12 mars : fête d’adieu pour l’un de nos volontaires français.

9. 13 mars : visite à l’école de garçons du camp pour le programme d’échanges de lettres. Un accord a été pris avec le directeur pour des cours d’anglais au centre pour les enfants de l’école qui en avaient besoin.

10. rencontre avec l’institution Alro’ya pour l’éventualité d’une future collaboration.
15 mars : célébration à l’honneur de M. Peter Hansen, le commissaire général de l’UNRWA à la salle des Fêtes Al Fenique du camp de Deheisha. Le Dr A. Abusrour a offert une médaille d’honneur dans une boîte en bois d’olivier au nom d’Alrowwad et du camp d’Aïda pour les positions courageuses de M. Hansen pendant son mandat, et pour sa recherche de la justice envers les réfugiés palestiniens.

Programmes permanents
Formation et ateliers d’après le planning du Centre :
a. Répétition de théâtre pour la troupe deux fois par semaine
b. Formation théâtrale pour la plus jeune génération d’enfants, deux fois par semaine.
c. Danse pour les deux groupes d’enfants, deux fois par semaine pour chaque groupe
d. Ateliers de dessins et de peinture pour les 10–15 ans, une fois par semaine
e. Ateliers de dessins et de peinture pour les 6–10 ans, une fois par semaine.
f. Apprentissage de la musique sur un violon, 8 enfants, en collaboration avec les professeurs d’Alkamandjâti, Mechele et Claudia, une fois par semaine
g. Apprentissage de l’informatique pour les enfants et les jeunes, tous les jours
h. Films vidéos et documentaires, une fois par semaine
i. Ateliers de montage de films vidéo avec une participation financière de la Fondation Espoir pour l’année 2005

Evaluation des activités

Preparé par: Dr. Abdelfattah Abusrour
Traduit par: Elisabeth Dilas

Partenaires et co-partenaires 2004-2005
- Amis d’Alrowwad – France : Achat et construction de nouvelles installations. Achat et vente de broderies du camp, activités et projets divers, plusieurs volontaires.

- Programme de Nations Unis pour le Développement (PNUD)
1. Embauche d’Ibrahim Abusrour, dans le programme des Volontaires des Nations Unies (UNV) pour un an comme coordinateur de projet et le suivi
2. Financement du bâtiment d’un ou deux étages du nouveau centre 2005

- Fondation Hoping: projet de montage de films vidéo pour les enfants d’Alrowwad

- Centre Badil : ateliers pédagogiques et différentes activités

- Amis d’Alrowwad – USA : tournée de spectacles, été 2005 aux USA. Nouveau bâtiment et différentes activités

- Comité populaire d’Aïda : travail de volontaires, programmes de Création d'emploi pour les habitants du camp

- UNRWA : contribution partielle pour financer plusieurs ateliers. Projet d’animation financé par le Holy See.

- Alkamandjâti : enseignement du violon depuis septembre 2004

- Association A. Dreams : ateliers de théâtre pour enfants

- Amis d’Alrowwad – Belgique : début des relations

- Conservatoire supérieur de Musique à Bethléem : début de collaboration

- Mouvement DCI : début de collaboration

- Dar Ennadwa : invitation à du théâtre ou des concerts, gratuitement ou à prix réduits

Alrowwad aimerait remercier tous les volontaires qui sont passés au centre durant 2004 et 2005 (jusqu’à maintenant) à savoir : Jean-Charles, Monya, Sébastien, Mohamad Awwad, Charlie Zeidan, Nihad Alhanash, Nadège, Frédéric, Marie-Anne, Saliha, Maud, la famille Wallace, Rawan Barkat, les volontaires de l’Union des Eglises… et tous ceux que j’aurais pu oublier

Réalisations et nombres de bénéficiaires
Activités à l’intérieur du Centre Alrowwad

Langues étrangères
1. Français : 47 participants des deux sexes ont bénéficié de ces cours de formation de base en français
2. Anglais : 27 participants des deux sexes

Travaux manuels et art dramatique
1. Art dramatique en français : 10 enfants des deux sexes
2. Ateliers de danse : 15 participants des deux sexes
3. Ateliers de décoration de théâtre : 15 enfants

Distribution de cadeaux
1. Distribution de cadeaux : 112 enfants des deux sexes (venant d’Alrowwad et de 4 jardins d’enfants différents)
2. Cadeaux de la Fête Eid Al Adha : 42 enfants des deux sexes

Ateliers en collaboration avec d’autres institutions :
a. Croissant Rouge Palestinien: Atelier de traitement de la crise et de gestion des familles pour les mères, en collaboration avec le Croissant Rouge : 10 femmes
b. YMCA : ateliers des droits des enfants : 15 enfants
c. Conservatoire Supérieur de Musique : formation musicale pour 11 enfants

Programme d’échange de lettres :
a. avec une école italienne (Angelo Celli) : 32 enfants
b. avec des écoles américaines à Burlington : 100 enfants


Création d'emploi
1. Programme d’embauche d’urgence par l’Autorité palestinienne : 2 employés
2. UNDP – UNV : 1 employé

Bénéficiaires de programmes hebdomadaires :
Programmes quotidiens et hebdomadaires : 114 participants

Invités et visiteurs :
Visiteurs internationaux et nationaux au Centre : 69


Activités à l’extérieur du centre :
a. Activité DCI avec la participation de 15 institutions dans la région de Bethléem : ? Enfants
b. Dar Ennadwa : spectacles de théâtre et de musique : 26 participants
c. Activité au Conservatoire de Musique : 25 enfants
d. Centre culturel français à Jérusalem : film et pièce de théâtre : 5 enfants
e. Atelier de théâtre A. Dreams à Nazareth : 3 enfants
f. Suivi de l'Atelier du Théâtre avec l'association A. Dreams à Nazareth: participation de 3 enfants
g. Atelier de musique Alkamandjâti : 50 enfants





* Dr. Abdelfattah Abusrour, Directeur du Centre Alrowwad a été élu comme un bénévole distingué dans une célébration à Ramallah sur l'initiative de l'association Sharek, et en partenariat avec le PNUD et les ministères des Jeunes et du spot, et les Affaires des Femmes.